Chat et rugby

E non pas ! Serai solet a l’ostal, enfin pas si seul, puisque je regarde le rugby avec le chat, lo gat, j’ai remarqué cet été qu’il se passionnait pour la balle ovale, venguèt afogat, il est devenu fan. M’estona pas tant qu’aquò, ça ne m’étonne qu’a moitié parce que c’est un sport qui invite a la métaphore gatonesca (féline). Té par exemple l’autre jour on regardait Nouvelle Zélande Argentine, quand le 9 des Pumas s’escampèt petit coté pour marquer en coin, le All Black qui manqua plaquage, se regassèt coma un gat que caga per las cendres.

Plait il ?

Il était stupéfait ! il avait les yeux écarquillés. En occitan on préfère l’image du chat déféquant dans les cendres les yeux grand ouverts. Une façon plus poétique, vous en conviendrez, de marquer la stupéfaction.

Dimanche le défense du Stade va devoir se méfier de Jalibert, il est imprévisible, lo van velhar coma lo gat, ils vont le surveiller comme le chat ! Vous avez l’image ? Lo gat qui passe des heures a regarder intensément un lézard, un oiseau, un esprit ou on ne sait quoi.

E Antoine Dupont, trobètz pas qu’a d’uèlhs de gat ?

Ah la j’ai compris, il a des yeux de chat ! Il vous a tapé dans l’oeil le demi de mêlée de Toulouse ?

Il est certes charmant, mais il ne s’agit pas de cela ici, si votre ophtalmo ou n’importe qui vous dit avètz d’uèlhs de gat, ce n’est pas une technique de drague de boomer, veut simplement diçare que vous avez une bonne vision, c’est technique. Una vision de competicion.

Le chat c’est lo gat ou lo cat. A Bordeaux on préfère lo cat, alors qu’a Toulouse c’est lo gat. Mas lo meu de gat estima mai Tolosa que non pas Bordeu, le chat il hérisse les poils quand il voit l’enttraineur de Bordeaux qui fait le romegaire dans les interviews d’après match. Souvent es renós com una gat bornha. Il est grognon comme une chat borgne.

Vous savez a la fin du match, les échanges avec la presse sont longs, des fois le coach a d’autres chats à fouetter .

Alors, non déjà il faut arrêter de fouetter les chats, Paure gatonets… vous savez en occitan on ne fouette pas les chat, quand on est occupés ; avem d’autras cabras a mòlzer, nous avons d’autres chèvres à traire, il faut savoir leur lâcher la grappe aussi de temps en temps.

I a tanben tot un fum d’expressions espicificament al féminin, mais les expressions consacrées a la chatte, je ne les aime pas particulièrement, elles véhiculent quelque fois des clichés sexistes et ringards.

Je vous vois sourire… en occitan La gata es la feme del gat, pas mai, en occitan la chatte est la femelle du chat pas plus.

N’ayez pas l’esprit tordu ! Et si par malheur vous l’aviez, sachez qu’on parle plutôt de conilh dans ce cas là. De lapin.

Bona dimenjada ea la setmana que ven.

Leave a Comment