Club de plage à Argelès-sur-Mer : “En cuisine, une brigade de femmes, c’est du raffinement et de la dentelle”

C’est rare, peut-être même unique sur le littoral, pour sa 9e saison, le club de plage La nouvelle vague aura en cuisine une équipe composée uniquement de femmes. La cheffe Leila est d’autant plus fière qu’elle a été formée au lycée hôtelier Bourquin, tout comme Thomas le manager. Malgré un recrutement compliqué, Julien Gallos parie sur la qualité, l’originalité et l’ambiance conviviale d’un établissement cosmopolite.

Un bon hiver de vadrouille, un peu de repos et ça repart pour Julien Gallos, toujours aussi enthousiaste qu’à ses débuts. Une motivation basée sur la réussite de son concept, un club de plage élégant, tolérant, et semi-gastronomique, qui est désormais une référence.

La Nouvelle vague résiste et innove. Cette année, malgré les difficultés pour trouver du personnel, “Juju” a choisi de confier la cuisine à Leila épaulée par une brigade de filles totalement impliquées. Une cheffe de 29 ans, qui a fait ses armes dans de grandes maisons, tout comme son bras droit Amina formée par une célèbre Toque blanche du Roussillon. “C’est une aubaine et une grande confiance, la carte élaborée en équipe est remarquable. Pour moi, chaque assiette est un tableau, une signature, tout est pensé des goûts au dressage, en passant par la finesse de la découpe et la pré des cuissons, notamment pour des poissons fragiles, comme le rouget”, confie Leila, rappelant en souriant son parcours débuté par un bac pro cuisine puis un BTS au lycée hôtelier Bourquin. Et elle n’est pas la seule locale de l’étape, au milieu de cette équipe internationale, il ya aussi Thomas, le manager partagé entre la Cerdagne et la mer qui a aussi obtenu bac pro et BTS au lycée argelésien.

A lire aussi :
Clubs de plage dans les Pyrénées-Orientales : “Pour une uniformisation de la réglementation avec l’Aude”

Il n’empêche que pour Julien Gallos, lui-même issu d’une école hôtelière : “C’est difficile à comprendre, les élèves sont envoyés en stage sur la Côte d’Azur, alors oui c’est prestigieux, mais il ya aussi ici de magnifiques établissements. bien dommage”.

À noter que le fameux cœur en osier de La nouvelle vague, installé sur la plage depuis 3 ans est devenu un lieu-photo incontournable, qui continue à faire le buzz sur les réseaux.

A lire aussi :
Clubs de plage : la saison estivale se prépare à Torreilles

A lire aussi :
Pyrénées-Orientales : les clubs de plage presque prêts pour une “super saison”

Leave a Comment