Conseils pour booster le rendement de son assurance-vie

Il existe mille et une façons de booster le rendement de son assurance-vie. La plupart des stratégies ne sont pas efficaces à 100%. D’où l’objet de cet article. Les meilleures solutions d’optimisation de rendement de son contrat sont à préconiser. Mais lesquelles ? Voici nos conseils.

Miser sur un contrat alliant performance et notoriété

Il n’y a pas de solution miracle pour augmenter le rendement de son contrat d’assurance-vie. Notons égallement que tous les contrats disponibles sur le marché ne se valent pas. Les plus performants sont à privilégier. Ils sont facilement identifiables par leurs rendements nets : entre 2 % et 3%.

Attention ! Certains assureurs communiquent uniquement les rendements bruts de leurs contrats. Pensez donc à bien vérifier les rendements nets annuels avant de souscrire. On parle ici des performances passées de chaque contrat. Jusqu’ici, il n’y a pas encore d’experts capables de prédire les futurs rendements des contrats d’assurance-vie.

D’autre part, la notoriété constitue un critère important à prendre en considération. Les contrats proposés par des assureurs connus en France sont plus fiables, c’est indéniable. N’oubliez pas de consulter un comparatif des meilleurs contrats d’assurance-vie. Privilégiez ceux qui sont entrés dans le top 5 ou top 10 à plusieurs reprises.

Prendre connaissance des frais sur versement

La plupart des contrats d’assurance-vie disponibles actuellement comportent des frais sur versement. Bien entendu, ils ne représentent qu’un faible pourcentage des sommes placées. Idem pour les frais d’entrées. La bonne nouvelle est que certains assureurs ne prélèvent aucun frais sur versement sur leurs contrats.

L’absence de frais d’entrée et/ou de frais sur verse constitue l’un des points forts d’un contrat d’assurance-vie. Si vous en trouvez, n’hésitez pas à y souscrire. Il ya néanmoins quelques points de vigilance comme les frais de gestion. Ils peuvent être plus élevés par rapport à d’autres contrats. Préférez donc les frais réduits (0.5% par exemple), même si la souscription n’est pas tout à fait gratuite. Les frais de gestion ne devraient pas dépasser les 2%. Mais chaque assureur a ses propres stratégies.

Diversifier davantage son contrat en choisissant dans différents supports d’investissement

Nous savons déjà que les fonds en euros sont garantis, mais offrent une faible rémunération. En quête d’une meilleure performance, certain épargnants préfèrent placer leurs capitaux sur des unités de comptes (UC). Quoi qu’il en soit, elles sont plus risquées. La stratégie gagnante consiste donc à diversifier ses supports d’investissement en assurance-vie.

Plus concrètement, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier figurent parmi les supports d’investissement les plus performants du marché. Elles délivrent chaque année des rendements oscillant entre 4% et 7%. C’est nettement élevé par rapport aux fonds en euros : environ 1,5%.

Dans une optique de diversification, les contrats multisupports sont à privilégier. Ils offrent une large gamme de choix de supports d’investissement : SCPI, OPCI, ETF, actions, fonds obligataires, etc. En diversifiant vos placements, vous avez plus de chances de booster leurs rendements à moyen ou à long termes.

Pour bénéficier d’une stratégie plus personnalisée, rapprochez-vous d’un conseiller privé en gestion. Il ne travaille pas gratuitement, certes, mais son expertise vous sera très utile pour réussir la diversification de vos supports d’investissement.

Leave a Comment