Cotentin : des promeneurs ou sportifs de plus en plus souvent agressés par des chiens

Basée à Montaigu-la-Brisette mais active sur tout le Cotentin, l’association Zen attitude dog activity organise des randonnées pour éduquer les propriétaires canins, parfois démunis face à la réaction agressive de leur animal lors d’avecou des rencon trails vététistes au détour d’un chemin. (©La Presse de la Manche)

Il ya un mois, du coté de Bricquebecun enfant en train de courir est tombé nez à nez, au détour d’un chemin, avec un chien sans laisse qui l’a mordu au mollet. Les parents ont porté plainte, le proprietaire a écopé d’une amende, l’animal a été euthanasié.

Il ya deux semaines, à Digosville, un joggeur a été attaqué par un chien alors qu’il était dans une chassis.

« On s’est déjà fait courser »

Ces exemples sont loin d’être des cas isolés. Dans les associations de randonneurs, qu’ils soient marcheurs, coureurs, traileurs ou vététistes, beaucoup ont des souvenirs d’attaques de chiens dans l’exercice de leur passion.

Guillaume Romancant, de Marigny, chargé de mission au comité départemental de la randonnée de la Mancheconnaît bien ce problème.

On s’est déjà fait courser plusieurs fois en balisant des parcours…

Même constat pour les facteurs, qui reçoivent des formations spécifiques pour éviter les morsures.

Une association d’éducation canine

Dans le Cotentin, une association d’éducation canine a été créée pour apprendre les bons gestes, tant du côté des proprietires que des randonneurs. « La plupart des gens ne savent pas réagir face à un chien », observe Angélique Rodriguez, présidente de Zen attitude dog activity, à Montaigu-la-Brisetteassociation en lien avec la Fédération Française de randonnée.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Les règles de base : ne pas paniquer, ne pas faire de gestes brusques ou agressifs qui pourraient exciter le chien (“ne surtout pas lever un bâton, il faut garder les mains le long du do corps”), ne pas tourner le ‘animal et « lui parler calmement ».

Surtout, il ne faut ne pas se mettre à courir quand on marche, et il faut s’arrêter quand on est à vélo ou en train de courir. Le chien est un predateur. Si on fait la bêtise de s’enfuir, il pourchasse. Et c’est comme ça que des gens se font mordre.

Du côté des propriétaires, « ils doivent être capables de rappeler leur chien ».

Si ce n’est pas le cas, « ils doivent impérativement voir un educateur canin pour des cours de sociabilisation de l’animal. C’est dans l’intérêt collectif. »

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment