DaaS, le nouveau socle de la stratégie business des entreprises

Initiée dans la deuxième moitié des années 2000, l’utilisation du cloud s’est propagée des infrastructures aux solutions métiers, en passant par les ressources informatiques. Aujourd’hui, le modèle as-a-service s’enrichit d’une nouvelle brique : le DaaS ou le Data-as-a-Service. Objectif: utiliser et diffuser la donnée comme un service. Ainsi, après le IaaS (Infrastructure-as-a-Service), le PaaS (Plateform-as-a-Service), le SaaS (Software-as-a-Service) voici donc le DaaS.

De l’infrastructure à la donnée

Les entreprises ont besoin d’une informatique performante et évolutive pour soutenir leurs business et répondre aux nouveaux usages. Toutefois, cette activité n’est pas leur cœur de métier. Et cela est d’autant plus vrai que gérer en interne tout l’IT est devenu mission impossible au regard de la rapidité de l’évolution des nouvelles technologies, de l’importance des budgets, des besoins en compétences IT, en sécurité, et du niveau de service requis. Dans un tel contexte, les entreprises ont donc tout intérêt à déléguer à des opérateurs externes le soin de gérer les infrastructures et applications y compris celles les plus critiques. D’où la tendance à l’explosion du modèle de consommation as a service et à son extension à toutes les couches de l’IT. Parti de l’infrastructure, ce mode se décline aujourd’hui à la donnée.

Les avantages du DaaS

Produite par les différents métiers de l’entreprise, la donnée est souvent stockée en silos déconnectés. Résultat : les entreprises se retrouvent avec des systèmes hétérogènes, un grand nombre d’outils nécessaires à la gestion de leurs interactions et par conséquent des données incomplètes, redondantes, désynchronisées jour et pas.

En faisant le choix du DaaS associé à un MDM (Master Data Management), les entreprises confient à un prestataire l’intégration et le stockage de leurs données pour ensuite les exposer en temps réel aux canaux souhaités. Ainsi, centralisées en un lieu accessible via internet en 24/24, 7/7, les données peuvent être diffusées en temps réel que ce soit à des fins interne ou externe à l’entreprise sans qu’il soit nécessaire de les répliquer: internet, applications mobiles, IoT, etc.

Seules les données nécessaires aux différents canaux sont diffusées via des APIs. Grâce au DaaS, les organizations gagnent en agilité et en fiabilité des données, celles-ci n’étant plus éparpillées dans des silos gérés de façon indépendante les uns des autres. En confiant leurs données à un prestataire, les entreprises bénéficient de leur expertise et des dernières innovations du marché. Enfin, le dimensionnement du service étant adapté à leurs besoins, elles ont une plus grande maitrise de leurs dépenses.

Cas d’usage du DaaS

Dans le cas d’un site d’e-commerce par exemple, le DaaS permet de partager directement les données produit depuis le MDM (caractéristiques techniques, vidéos, photos, tutos, etc..) entre un fabricant et ses partenaires distributeurs. Le secteur de l’IoT se prête égallement particulièrement bien au DaaS.

Prenons le cas de l’exploitation à distance d’un parc de chaudières : une technique mise à jour au sein du MDM peut être partagée en intervention temps réel pour être immédiatement appliquée à l’ensemble du maintenance parc et déclencher une de chancher une non conformers. Enfin, un service DaaS est particulièrement bien adapté au déploiement rapide d’applications mobiles, par exemple le développement d’une app pour scanner les badges des visiteurs à l’occasion d’un évènement afin d’accurés leches le MDM.

Si quelques points de vigilance comme la sécurité du prestataire et la price en compte de la confidentialité des données doivent être étudiés dans le cadre de la mise en place d’un DaaS, le concept répond bien aux nouveauxés auxiliaries auxiliaries . Bien que relativement récent, le DaaS s’impose de plus en plus dans les entreprises. Au même titre que l’IaaS, le PaaS et le SaaS, le DaaS devient le socle de la stratégie business des entreprises.

Leave a Comment