Gare Maritime Food Market : ode à la cuisine belge

En novembre dernier, le Food Market de la Gare Maritime ouvrait ses portes à Tour & Taxis. Mettant à l’honneur la cuisine et la culture belges, cette halle aux allures de marché regroupe, dix concepts de restauration et boisson de rue.

Bruxelles compte désormais une nouvelle référence culinaire, et non des moindres. Situé dans le quartier de Tour & Taxis, le Gare Maritime Food Market s’illustre sur la scène gastronomique de la capitale en proposant un marché inédit regroupant plusieurs concepts gourmands. Avec ses dix restaurants et échoppes de chefs renommés, son bar central Victoria et son food studio, le lieu se veut unique en son genre. Son objectif? Fair la différence. « Par l’emplacement, la sélection de grands chefs et l’impact local, nous pouvons assurément parler d’une recette unique en Belgique », garantit Pieter Anciaux, responsable Horeca Belgique Chez AB InBev, brasseur belge exploitant l’endroit. Dans un lieu singulier et avec originalité, le Food Market aspire à mettre en avant la culture culinaire et brassicole belge.

TÊTES D’AFFICHE

Qui dit concept innovant, dit cuisine à la pointe. Et qui mieux que des chefs expérimentés pour relever ce défi? Au total, onze chefs, dont deux duos, ont pris leurs quartiers dans ce lieu qui n’est autre que l’un des plus grands food halls d’Europe. Parmi eux, citons les chefs étoilés Sang Hoon Degeimbre, Mauro Colagreco et Giovanni Bruno, mais aussi le duo Adrien Cachot-Mallory Gabsi ou encore Xavier Pellicer… passion des bons produits. Naturellement, la sélection des ingrédients s’est opérée dans l’optique du développement durable, le Food Market n’ayant négligé ni le volet social, ni le volet local. Si tout y est réuni pour se restaurer, le Gare Maritime Food Market prévoit aussi dans le futur d’accueillir des activités en tout genre, le hall se prêtant parfaitement à l’organisation d’événements variés. Concerts, ateliers, cours, journées thématiques… À suivre !

3 questions à Giovanni Bruno

Giovanni Bruno, chef du restaurant bruxellois Senzanome, possède son échoppe au Food Market de la Gare Maritime, appelée « Cereal Killer ».

food market giovanni bruno
© YourStory Agency

Qu’est-ce qui vous a motivé à venir vous installer au Food Market ?

Décliner un produit aussi identitaire que la pâte fraîche est un projet qui me tenait à coeur et me trottait dans la tête depuis un moment. Ce Food Market nous a permis de développer cette idée, de la faire vivre et de mesurer son impact sur le public assez rapidement.

En quoi cela diffère d’une cuisine de restaurant classique ?

Il n’y aucune différence en réalité. Que ce soit au Cereal Killer ou au Senzanome, nous mettons un point d’honneur à servir un produit de qualité, cuisiné avec amour et partagé avec passion. En tant que chef, je pense qu’il est de notre responsabilité de travailler avec un certain respect des aliments et des recettes. Ce n’est pas parce que le format est plus accessible ou moins onéreux que la qualité doit varier.

Pourquoi la street food est-elle si populaire aujourd’hui ?

C’est un moyen accessible, pratique et très gourmand de découvrir de nouvelles cultures et de nouvelles saveurs. En outre, aujourd’hui, de plus en plus de chefs cherchent à sublimer la street food. La gastronomie se conscientise, les chefs sont plus engagés et respectueux des produits, de leurs origines, de l’environnement et de la culture à laquelle ces produits appartiennent.

À LIRE AUSSI

Street Fest, le tout premier festival de street food de Bruxelles

Les meilleures adresses ou manger de la street food à Bruxelles

7 nouveaux concepts de comfort food à se faire livrer à Bruxelles

Leave a Comment