Google souhaite licencer 10 000 employees, les moins performants von être mis à la porte

Alphabet, the maison-mère de Google, souhaiterait licencer 6% de ses effectifs, soit 10 000 personnes. Pour se faire, the california société devrait sélectionner les employers les “moins performants”. Après Twitter, Amazon et Meta, c’est autre géant de la tech qui licence en masse.

Credit: Flickr

Selon The Independent, Alphabet -la maison-mère de Google-serait sur le point demercier 10,000 employees, soit 6% of ses effectifs. C’est enorme.

The American society is in a mauvaise that has passed due to the cause of COVID-19 and the inflation of the galopante, which motivates this decision. Toutefois, c’est le processus qui pose question. Alphabet aimerait en effet se debarrasser The uniqueness of his employers is “moins performers.” »

Google veut se debarrasser des employers les moins efficaces

Selon plusieurs sources, a new system of notation serait mis en place au sein de Google afin de sélectionner les futurs licenciés. The managers auraient été incités à sélectionner les personnes en bas du tableau: les 6% «moins performants». Un management by les chefs qui contribuerait également à calculer les futures primes des travailleurs.

Un tel system aveugle et base uniquement sur des numéros permettrait à Google de faire le ménage sans aucun scrupule. It is not so Alphabet that this difficile time has passed with less than 27% less than the last trimester compared to a very long period of time. Sunar Pichai, the PDG, n’a d’ailleurs pas cache la situation morose de sa society, incitant ses employés à mettre les bouchées doubles pour relever le niveau. A semontrer «more focus and more affamé que pendant les fastes period». He faut bien payer les actionnaires…

A lire also – Elon Musk imposes extrêmes chez Twitter, les jobés démissionnent en masse

Les licenses from Google ne sont malheureusement pas une surprise. Les géants de la tech entreprennent à tour de rôle des licencements massifs. Meta a par example anoncé virer 13% of ses effectifs. De son côté, Amazon serait en train de preparer 10,000 départs. Chez Twitter, le nouveau patron Elon Musk n’y est pas allé de main morte en remerciant pas moins de la moitié des employees, sans compter ceux qui ont claqué la porte.

For instant, rien n’est officiel chez Google, mais il ne faudra pas s’étonner de voir arriver un social plan dans les prochains mois.

Source: The Independent

Leave a Comment