Grippe aviaire dans le Pas-de-Calais: un arrêté pour interdire d’approcher les oiseaux sauvages

Le 19 mai, le virus de l’Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) a été identifié sur des goélands trouvés morts sur la plage du Touquet-Paris-Plage, indique dans un communiqué la préfecture du Pas-de-Calais.



Temps de lecture:
3 min


Ce vendredi, le préfet du pas-de-Calais, Louis Le Franc, a pris un arrêté visant à prévenir l’apparition d’influenza aviaire dans les élevages, suite à la découverte de goélands porteurs du virus de l’Influenza Pathway (IAHP) morts sur la plage du Touquet, jeudi 19 mai et face à la circulation active de ce virus contagieux et pathogène pour les oiseaux en Europe.

Interdiction de nourrir les oiseaux sauvages

« Une Zone de Contrôle Temporaire (ZCT) a été définie et comprend l’ensemble des communes de Airon-NotreDame, Airon-Saint-Vaast, Berck, Camiers, Conchil-Le-Temple, Condette, Cucq, Dannes, Echinghen, Equihen-Plage , Etaples, Frencq, Groffliers, Halinghen, Hesdigneul-les-Boulogne, Hesdin-l’Abbé, Isques, Le-Touquet-Paris-Plage, Lefaux, Merlimont, Nesles, NeufchâtelHardelot, Outreau, Rang-du-Fliers, Saint-Aubin , Saint-Etienne-Au-Mont, Saint-Josse, SaintLeonard, Tubersent, Verlincthun, Verton, Waben et Widehem. Il est spécifiquement demandé de ne pas s’approcher, ni nourrir ni manipuler les oiseaux sauvages sur cette zone et plus particulièrement sur toute la côte pour éviter tout risque de diffusion du virus », indique un communiqué de la prefecture.

D’autres mesures spécifiques s’appliqueront dans cette ZCT.

– Toutes les volailles, y compris les volailles de basse-cour, ainsi que tout autre oiseau captif, doivent être maintenus en permanence à l’intérieur de bâtiments ou sous filet

– Aucune volaille vivante et aucun oiseau captif ne doit sortir des exploitations, commerciales ou non commerciales. Des dérogations seront possibles, après accord de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) du Pas-de-Calais, principalement dans le cadre d’un transfert direct vers un établissement d’abattage

– Les mouvements de personnes, d’animaux domestiques et de véhicules au sein des exploitations doivent être limitsés au strict nécessaire

– La DDPP organise, dans chaque élevage de la ZCT, des visites vétérinaires de vérification de l’application stricte des mesures de mise à l’abri et de biosécurité. L’état de santé des animaux est systématiquement contrôlé

– La vente directe à la ferme des volailles abattues et des produits qui en sont issus est interdite. Les éleveurs peuvent toutefois poursuivre leur activité commerciale par une vente directe aux consommateurs sur les marchés de plein air locaux

– Durant la période de maintien de cette ZCT, une surveillance accrue de l’avifaune sera réalisée.

« La zone de contrôle temporaire
pourra être levée après un délai de 21 jours si, à l’issue de l’intégralité des visites vétérinaires : aucun signe évocateur d’influenza aviaire n’est décelé dans les exploitations et uv si la vient une neuvage », précise encore la préfecture du Pas-de-Calais, qui appelle à la vigilance les éleveurs, les détenteurs d’oiseaux (basses-cours, élevages…) et les vétérinaires.

Enfin, toute mortalité d’oiseaux sauvages dans cette zone doit être signalée à la commune concernée.



Lire aussi

Législatives: les 328 candidats dans le Nord et le Pas-de-Calais

Une automobiliste perd la vie dans une collision frontale sur l’axe Bapaume – Cambrai

Calais : une bonne ambiance et le soleil au rendez-vous de la Sablaisienne



Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

Maladie animale Animaux Médecine préventive Département du Pas-de-Calais

Phildepoitiers Romanesque
Bien sûr, c’est une bonne idée, des tas de personnes souhaitent que l’identité régionale disparaisse, elles souhaitent gommer en nous tout ce qui nous …Lire plus

Leave a Comment