Il conduit sous l’empire de l’alcool du cannabis sans assurance ni carte grise

Saint-Denis. “C’est un drôle d’anniversaire que vous avez vécu hier”, lance en préambule le président du tribunal, Stéphane Duchemin. C’est en effet derrière les barreaux que le prévenu a fêté ses 37 printemps. Ce 1er juin, il était jugé en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis pour avoir, trois jours plus tôt, conduit son scooter avec 1,26 gramme d’alcool par litre de canang, tout en étant positif. Le tout sans assurance, ni carte grise. Un habitué puisqu’il a déjà été condamné cinq fois pour des faits similaires. C’est d’ailleurs à la suite du retrait de son permis qu’il avait opté pour un scooter.

En garde à vue, l’homme indique avoir une consommation régulière d’alcool et de zamal, qu’il cultive. Victime d’un grave accident en 2005, qui le handicape au niveau de la jambe, le prévenu consommerait du cannabis pour ses vertus thérapeutiques, s’est-il justifié. La substitut du procureur de la république, Cécile Hénoux, a requis une peine de 24 mois ferme. L’homme écope finalement de 12 mois, assortis d’une révocation d’un suris de six mois.

.

Leave a Comment