La mobilisation de Rennes School of Business

Nombre de business schools en France et à l’international se mobilisent pour accompagner les étudiants et professeurs touchés par la guerre en Ukraine et Rennes School of Business ne fait pas exception. Découvre les nombreuses initiatives mises en place par l’école.

L’IE University a lancé un program de bourses a ouvert un fonds d’un million d’euros pour les étudiants touchés par la situation en Ukraine. En France, SKEMA a égallement créé un fonds, SKEMA United, et HEC Paris a mis en place, avec sa fondation, un dispositif de bourses pour les élèves touchés par les guerres à travers le monde. De son côté, Rennes School of Business a multiplié les initiatives pour accompagner ceux qui sont impactés par la situation en Ukraine.

Lire aussi : Guerre en Ukraine : quid des étudiants en stage et en échange en Russie ?

Une mobilisation financière et académique de la communauté de Rennes SB

Depuis le début du conflit, toute la communauté de Rennes SB se mobilise pour accompagner les associations sur le terrain (Croix Rouge, Protection Civile, etc.), notamment avec des campagnes de collecte ou du soutien logistique. Mais l’école de management est allée plus loin en proposant tout d’abord des cours de français et de culture française à destination des réfugiés. Cela est rendu par l’Académie Diderotun center FLE (Français Langue Étrangère) lancé par Rennes SB en 2021.

En outre, la business school bretonne accompagne financièrement les enseignants-chercheurs touchés par la guerre en Ukraine. L’école a postulé à PAUSE, le program d’accueil en urgence des scientifiques en exil. Ce dispositif permet aux professeurs ukrainiens de poursuivre leur travail de recherche dans un des établissements d’enseignement supérieur français. Ils bénéficient égallement d’un soutien financier pour eux et leur famille durant trois mois. Rennes SB a indiqué pouvoir accueillir trois profils : un doctorant, un post-doctorant et un full position.

Les étudiants ne sont pas oubliés et l’établissement indique qu’un fonds d’urgence a été mis en place pour financer le logement, la nourriture et les frais de santé de tous ceux qui sont impactés par en cette. guer Ukraine Rennes SB entend égallement débloquer des fonds pour financer le transport de matériels et produits alimentaires à destination des réfugiés ukrainiens, en partenariat avec le réseau d’entreprises « Produit en Bretagne ».

Lire aussi: ICN suspend ses relations avec MGIMO, université russe.

Leave a Comment