l’apport réclamé par les banques explose et dépasse les 50.000 euros en moyenne

Le montant des apports exigés par les banques a explosé en un an et atteint des niveaux vertigineux dans certaines régions.

Jamais les banques n’avaient réclamé autant d’apport personnel pour accorder des crédits immobiliers. BFM Business vous révèle ce jeudi les chiffres du réseau de coutage Finance Conseil. L’élément clé, c’est l’explosion du niveau d’apport demandé aux emprunteurs, avec quasiment 80% de hausse au niveau national au premier trimestre par rapport à l’an dernier.

De fait, il faut désormais compter 52.594 euros d’apport personnel en moyenne en France, contre 29.405 euros l’an dernier. Une progression spectaculaire (+78% sur un an). L’apport équivaut désormais à pratiquement 20% du coût total du projet (apport et crédit immobilier inclus).

Dans un tel climat d’incertitude et de hausse du coût de la vie, les banques prennent de plus en plus de précaution. Et c’est encore plus vrai dans certain régions. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, on est proche des 24% d’apport personnel, à près de 75.000 euros en moyenne par crédit. Mais c’est en Nouvelle-Aquitaine et dans les Hauts-de-France qu’on trouve les plus fortes progressions. Dans ces deux régions, l’apport a plus que doublé par rapport à l’an dernier. En valeur, c’est évidemment l’Ile-de-France qui affiche le niveau d’apport le plus élevé. Comptez plus de 130,000 euros d’apport par crédit distribué, soit plus de deux fois plus qu’il ya 2 ans.

>> Crédit immobilier: simuler le rachat de vos emprunts

Au niveau national :

Apport moyen : 19,5% du montant du projet (crédit et apport inclus) ou 24% du montant du crédit, soit 52.594 euros en 2022, contre 29.405 euros en 2021 (+78% sur un an)

Montant moyen du crédit : 217.900, contre 226.791 euros en 2021 (-4% sur un an)

Pays de la Loire:

Apport moyen : 18.9% du coût total du projet (ou 23% du crédit), soit 46.847 euros en 2022, contre 32.793 euros en 2021 (+42% sur un an)

Montant moyen du crédit : 201.428 euros, contre 244.243 euros en 2021 (-17% sur un an)

Bretagne:

Apport moyen : 18% du projet (ou 21% du crédit), soit 42.367 euros, contre 31.052 euros il ya un an (+36% sur un an)

Montant moyen du crédit : 192.762 euros en 2022, contre 237.445 euros en 2021 (-18% sur un an)

Nouvelle-Aquitaine :

Apport moyen : 21.7% du projet (ou 28% du crédit), soit 56.449 euros, contre 24.606 euros en 2021 (+129% sur un an)

Montant moyen du crédit : 201.570 euros, contre 202.253 euros en 2021

Occitanie:

Apport moyen : 18.9% du projet (ou 23% du crédit), soit 38.152 euros en 2022, contre 29.554 euros en 2021 (+29% sur un an)

Montant moyen du crédit : 162.945 euros, contre 232.628 euros un an plus tôt (-29%)

Auvergne-Rhône-Alpes :

Apport moyen : 20.1% du projet (ou 25% du crédit), soit 88.991 euros, contre 49.735 euros en 2021 (+78% sur un an)

Montant moyen du crédit : 355.470 euros, contre 232.628 euros en 2021 (+52%)

Ile-de-France :

Apport moyen : 19.9% ​​du projet (ou 25% du crédit), soit 132.899 euros en 2022, contre 85.985 euros en 2021 (+54% sur un an)

Montant moyen du crédit : 535.842 euros, contre 448.301 euros un an plus tôt (+19%)

Provence-Alpes-Côte d’Azur :

Apport moyen : 23.7% du projet (ou 31% du crédit), soit 74.688 euros en 2022, contre 52.494 euros en 2021 (+42% sur un an)

Montant moyen du crédit : 240.714 euros en 2022, contre 261.551 un an plus tôt (-8% sur un an)

Hauts-de-France :

Apport moyen : 19.3% du projet (ou 23% du crédit), soit 46.473 euros en 2022, contre 22.638 euros en 2021 (+105%)

Montant moyen du crédit : 193.856 euros, contre 210.500 euros en 2021 (-8% sur un an)

Par Marie Coeurderoy, edited by JLD

Leave a Comment