Le bilan passe à trois morts ce samedi : L’OMS relève son niveau de surveillance après l’apparition de cas d’une mystérieuse pneumonie

Covid, grippe, influenza A et B, hantavirus et plus de 25 autres germs ont été testés sur tous les malades qui ont présenté des tests négatifs aux maladies déjà connues.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) surveille une épidémie de pneumonie d’origine inconnue détectée en Argentine, alors que trois des dix personnes contaminées sont décédées. Tous les cas se sont déclarés dans une clinique privée de San Miguel de Tucumán, dans le nord-ouest du pays, selon l’Organisation panaméricaine de la santé (PAHO), le bureau régional de l’OMS.

Un premier rapport publié mardi indiquait que cinq membres du personnel et un patient étaient contaminés. Trois autres cas onté rapportés jeudi, et un nouveau cas a été identifié vendredi.

A lire aussi :
6 cas, 2 morts : une mystérieuse pneumonie “d’origine inconnue” découverte en Argentine

Les trois personnes décédées présentaient des comorbidités. Les tests effectués pour tenter d’établir si la maladie était due à un virus, une bactérie ou à un agent pathogène fongique connu se sont révélés négatifs, an indiqué la PAHO. La maladie se manifeste par une fièvre, des douleurs musculaires et abdominales et des difficultés respiratoires.

A lire aussi :
Mystérieuse pneumonie en Argentine: que sait-on de la maladie qui a déjà fait un troisième mort ?

Leave a Comment