Le coup de gueule d’un vétérinaire obligé d’euthanasier un chat blessé par balle à Blangy-sur-Bresle

Bruno Lécureux, vétérinaire à Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime), dénonce des actes malveillants à l’encontre de chats, à Rieux (Seine-Maritime). Il a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux mardi 15 mars 2022. (©Bruno Lécureux)

« Écœuré…! Nous avons été obligés d’euthanasier Tirou, ce chat au joli pelage, parce que quelqu’un lui a tiré dessus ! ».

Installé à Blangy-sur-Bresleen Seine-Maritime, Bruno Lecureux n’y va pas par quatre chemins.

D’ordinaire habitué à poster des photos mignonnes d’animaux, cette fois, c’est un coup de gueule que pousse le vetérinaire sur les réseaux sociaux.

Le 15 mars 2022, il a posté une photo du félin et une radiographie, accompagné de quelques lignes.

Contacté à ce sujet, Bruno Lécureux témoigne.

Actu: Pourquoi avoir rendue publique cette histoire sur les réseaux sociaux ?

Bruno Lecureux : J’ai publié ce post pour que la personne qui tire sur les chats se méfie, et cesse de les pourchasser. Comme vous l’avez remarqué, j’ai indiqué la commune: Rieux 76340. Les propriétaires ont alerté la mairie pour que l’information circule et m’ont déclaré qu’en ce moment, il ya des chats qui disparaissent. dans village

Des chats ainsi blessés, est-ce fréquent ?

BL: C’est assez régulièrement, sans être fréquent non plus, que l’on est confronté à des chats blessés ou tués par balle.

Vidéos : en ce moment sur Actu

D’après votre expertise professionnelle, s’agit-il d’un accident ?

BL: Dans ce cas, ce n’est pas un accident de chasse ou autre, puisqu’il s’agit d’un plomb de carabine à air comprimé. C’est un acte délibéré.

Comment vivez-vous cela ?

BL: On a déjà du mal, parfois, à sauver des chiens ou chats de maladie. Cela fait mal au cœur d’en voir certains moreir bêtement, surtout quand on est obligé de les euthanasier parce que les lésions sont trop graves. Pour nous, l’euthanasie est un acte difficile, sauf si on arrive au terme d’une maladie insoignable, ou en cas de douleur insupportable. Mais concernant Tirou, l’euthanasie n’aurait jamais eu lieu d’être si on ne lui avait pas tiré dessus.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre L’Éclaireur du Vimeu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment