Les chiens et chats à adopter cette semaine avec la SPA de l’Eure

Chaque semaine, découvrez quatre pensionnaires du refuge de l’association ébroïcienne de protection des animaux. Ils se présentent eux-mêmes pour tenter de trouver une nouvelle famille.

Celio

« Hello, moi c’est Célio, ou gueule d’enfer comme m’appellent mes bénévoles. J’ai 3 ans et demi. Comme vous pouvez le constater, j’ai une malformation de la mâchoire, une tête impressionnante et un gabarit assez puissant. Mais je n’ai pas du tout le caractère en adéquation avec mon corps. Dans la vie, j’ai le tempérament d’un chiot. Derrière mes barreaux, je fais le caïd, le gros toutou avec sa grosse voix qui voudrait impressionner les personnes que je ne connais pas, mais quand mes bénévoles viennent me chercher, je me transforme et delouux. le le le Ils disent même que je suis très agréable à sortir car je ne tire pas en laisse et je suis sage comme une image lorsque je croise un de mes potes.

Quand je vais au parc, en liberté, je revis. Je cours et profite à fond de cet instant. Sentir l’air frais me revigore et me donne une envie intense de croquer la vie. J’aime jouer avec les humains et leur sauter dessus. Même s’ils m’ont dit que je n’avais pas le droit, j’essaie toujours de négocier.

Il vous faudra continue de m’apprendre à gérer mes émotions car je suis parfois un peu foufou, et il faut canaliser toute cette énergie. Mais je reste un chien adorable et attachant. »

Olie

« Je m’appelle Olie, une mamie remplie d’amour de 10 ans mais qui a besoin de temps pour faire confiance et se dévoiler. Quand je suis arrivée, ce n’était pas la fête. Je me méfiais de tout le monde. Peu à peu, j’ai compris que personne ne me voulait de mal, même si j’ai toujours de la méfiance dans le regard. Je fais la fête aux gens que je connais quand ils rentrent dans mon box. Vu de l’extérieur, je ne fais pas aimable, mais comment seriez-vous, vous, si des gens bizarres vous regardaient fixement alors que vous êtes enfermé ?

Au parc, je fais mon tour, je cherche les câlins et je ne suis pas fugueuse. En promenade, je ne tire pas et suis très sympathique. Quand on m’appelle, j’ai du mal à venir car j’aime bien faire ma petite visite tranquillement. Mais je viens quand même, un câlin, ça ne se refuse jamais !

Il faut cependant savoir que mes anciens maîtres ont dit que j’étais un super garde du corps. Il me faudra donc peut-être quelques cours d’éducation pour m’apprendre à faire confiance à ma famille et ne pas chercher à défendre le territoire ni mon maître adoré. »

Shadow

« Je me présente, je me nomme Shadow ! Mais détrompez-vous, je suis tout sauf une ombre dans vos vies ! Je n’ai même pas encore fêté mon premier anniversaire que je suis déjà pensionnaire du refuge… Bien triste comme première année me direz-vous. On m’a amenée à la SPAE pour négligence de mes anciens propriétaires, ce qui me rend un peu méfiante envers l’humain. Mais je ne suis pas du tout méchante. Je demande juste à ce que l’on fasse un peu connaissance avant de me livrer, voilà tout !

Les personnes qui me chouchoutent m’ont déjà bien cerné : je suis une petite maligne qui passe ses journées à vouloir charmer son auditoire ! Quoi de mieux pour avoir la chance de sortir de cette cage et passer une vie auprès de personnes aimantes? Je suis douce et calme alors je pourrai facilement m’adapter à une famille. »

Flocon

« Mon nom à moi, c’est Flocon. Je suis un minet qui joue un peu sur l’ambivalence pour analyser mon monde. J’utilise ma parole de chat pour attirer l’attention mais en même temps, j’ai tellement peur de l’humain que je suis capable aussi de vous rabrouer au dernier moment. Le signe d’un grand manque de confiance mais d’une recherche d’affection. Après un peu de temps et sans le contexte du refuge, l’interaction sera idéale.

Mes bénévoles disent que je ne suis pas d’une nature agressive et que seul le temps saura me donner confiance en la vie. Mais pour ça, il faut que je puisse partir rapidement car au refuge, c’est toujours difficile d’évoluer dans le contexte de l’enfermement et avec des personnes différentes chaque jour. Moi ce qu’il me faut, c’est de la stabilité.

Avec un peu de patience, tout est possible. Et je mérite comme tous ici de faire partie d’une team d’élite! Alors si vous êtes patient et aimant, nous pourrons certainement former le plus beau partenariat de vie car la seule chose que j’attends, c’est d’aimer et d’être aimé ! »

Deux cents chiens et chats attendent un maître dévoué à la Société protectrice des animaux d’Évreux. Ils peuvent être adoptés en contrepartie d’une somme couvrant les frais vétérinaires. Chien pucé, vacciné et castré: 190 € ; chienne pucée, vaccinée et stérilisée: 260 € ; chat castré, vacciné et pucé: 110 €; chatte stérilisée, vaccinée et pucée: 160 €. Des aménagements sont possibles en cas d’adoption de chiens et chats âgés. Se munir d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile récent.

Refuge de la Censurière : 17, rue de Huest, à Évreux. Ouvert du mardi au samedi de 14 heures à 16 h 30. Tél. 02 32 39 07 17.

.

Leave a Comment