les sinistrés font la queue devant les compagnies d’assurance

Des ages d’une rare violence se sont abattus sur le Berry dans la nuit de dimanche 22 à lundi 23 mai. La foudre, le vent mais surtout la grêle ont fait de très gros dégâts. Les sinistres sont nombreux dans l’Indre. Depuis ce lundi matin, de longues files d’attente se forment devant les compagnies d’assurance à Châteauroux, avant même l’ouverture. La nuit a été cauchemardesque pour certains. Plus d’un millier de pare-brises de voitures ont été explosés.

“Le pare-brise est éclaté”

Avenue des Marines, une trentaine de sinistrés font la queue devant la macif. Dans la file d’attente, toutes les discussions tournent autour des grêlons, “gros comme des balles de tennis”. “Mon voisin m’a montré des photos, sa voiture est explosée, il n’y a plus de pare-brise, ni de vitres”raconte Claude. “Les volets en aluminum sont aussi cabossés”lui répond Stéphane.

La plupart des assurés viennent pour déclarer un sinistre sur leur voiture. Celle de Denise, une habitante de Châteauroux, est complètement cassée. “Je l’ai achetée il ya deux semaines, le pare-brise est éclaté, la vitre arrière aussi, elle a plein de bosses”déplore-t-elle. On aurait dit des balles de ping-pong, j’ai eu peur”.

“De l’eau dans la chambre des enfants”

Avec la violence de l’orage, des toitures sont égallement endommagées. L’appartement d’Azdine, boulevard Blaise Pascal, a été inondé. “On a eu de l’eau dans la chambre des enfants, ils n’ont pas fermé l’œil de la nuit, j’ai aussi des petits bassins dans le salon, c’est abusé”s’emporte ce papa. Je ne sais pas comment je vais aller travailler, ma voiture est morte, je vais voir avec les assurances comment faire.

La voiture d’Azdine, un habitant de Châteauroux, a été violemment touchée par les grêlons © Radio France
Justine Claux

Comme tout le monde ici, Daniel n’a pas perdu de temps. Au réveil, dès qu’il a perçu l’étendue des dégâts, il a filé directement chez son assureur. Il espère être indemnisé rapidement. “On va essayer de se faire indemniser pour faire réparer nos pare-brises mais ça va être la pénurie chez tous les garagistes parce que presque tous ceux qui font la queue sont là pour leur voiture”s’inquiète Daniel.

Si vous aussi vous avez été touchés par l’orage, vous avez jusqu’à ce vendredi 27 mai pour déclarer un sinistre.

Leave a Comment