Livrés ou à emporter : des délices aux saveurs de l’Afrique à Saint-Quay-Portrieux

Fatou Diouf et Joseph Rollet proposes de la cuisine africaine, de l’apéritif au dessert. Leur laboratoire est installé à Saint-Quay-Portrieux, dans la zone Kertugal. Ils vont de la livraison, tournent dans les communes et assurent des événements et fêtes privées. ©Nathalie BOT-JAFFRAY

Avec La case à fatayas, faites voyager vos papilles à travers l’Afrique. Des couscous, rougail-saucisse mais surtout des spécialités sénégalaisesau goût de l’enfance de la Binicaise Fatou Diouf.

Traiteurs, elle et son conjoint Joseph Rollet proposent des mets, de l’apéritif au dessert. Pour des événements privées, à emporter, depuis leur cuisine de la zone de Kertugal, à Saint-Quay-Portrieux (Côtes-d’Armor), ou bien le soir, en itinérant, dans des communes à Binic, Treveneuc et Treméloir. « On livre aussi à domicile », précise Joseph Rollet.

Poulet yassa et acras

Côté salé, la passionnée de cuisine concocte « des plats épicés mais pas pimentés ! ». Parmi eux, à la carte : du poulet yassa (grillé et cuit dans une sauce oignon-citron-moutarde) ; du thieboudiene, plat national au Sénégal, à base de poisson grillé, riz rouge et légumes (carottes, manioc, aubergine) ; ou du mafé boeuf ou poulet, cuisiné dans de la sauce arachide et accompagné de légumes et riz blanc.

Pour l’apéroles gourmandises sont alléchantes, à tremper dans une sauce maison: des fatayas – d’où le nom de l’entreprise -, sortes de beignets fourrés à la viande ou aux produits de la mer, des acras et des bananes plantain.

Desserts à base de mil et boissons exotiques

Côté sucré, le couple prépare des desserts à base de mil : le thiakry (beurre de cacahuète, fromage blanc, mangue, noix de coco, banane, raisins), le Ngalakh (beurre de cacahuète et raisins secs). Mais aussi des boissons exotiques comme le bissap à base de fleurs d’hisbiscus ou le bouye à base de fruit de baobab.

Notre cuisine est pleine de saveurs, riche, variée et bonne pour la santé et cuisinés avec un maximum de produits locaux. Le poisson frais vient d’en face, des Viviers de Saint-Marc !

Fatou Diouf

« Produire nos légumes »

Faute de signalisation, qui ne saurait tarder, leur laboratoire de 133 m2 reste encore discrete près de la plateforme postale sur la zone de Kertugal.

Fatou Diouf et Joseph Rollet espèrent le faire évoluer.

Vidéos : en ce moment sur Actu

On compte y produire, dans le jardin, nos légumes. On aimerait aussi avoir l’autorisation d’installer le midi quelques tables et chaises pour que les gens puissent déguster sur place.

Cherche site en soiree

Et pour leurs tournées du soir, ils envisagent d’investir dans un foodtruck, comme Fatou avait par le passé lorsqu’elle sillonnait, avant la crise sanitaire, les marchés du secteur. « Pour l’instant, nous avons un stand avec un barnum, mais pour l’hiver, c’est inconfortable».

Les traiteurs sont aussi en recherche de places en soirée pour étoffer leur tournée. Nous avons fait plusieurs demands dans les mairies pour combler les lundis et samedis soir.

La case à fatayas. Spécialités africaines. Mardi : Tréveneuc, de 17 h à 20 h , au bourg. Mercredi et vendredi : à Binic, parking de Carrefour City. Jeudi : Tréméloir, de 17 h à 20 h, face à l’église. Et aussi événements privés, livraisons à domiciles. 06 48 99 45 81.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Presse d’Armor dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment