Piscine chauffée, espace coworking, école de cuisine… Le village vacances de Roquebillière présente ses projets qui profiteraient à la Vésubie

Appartenant à la Fédération Cap France, le village a pris le nom des Balcons de la Vésubie. Les 52 chambres entièrement rénovées – dont trois pour les personnes à mobilité réduite – vont pouvoir accueillir 127 personnes. Et le village vacances associatif est prêt à faire vivre les nouveaux projets pensés par les équipes.

On fait le point avec le président de La Semeuse, Jean Fournier, son directoreur général, Christophe Tassano, et le directoreur du village, Michel Roques.

Quels sont les nouveaux aménagements?

On equipe l’ancienne chapelle en salle d’animation pour en faire un tiers lieu, un endroit innovant pour tout le monde, avec des évènements culturels. On peut y accueillir des troupes et des artists, et même les héberger. On veut aussi offrir des services, un espace de coworking pour tisser du lien, favoriser la convivialité et les initiatives et ce, quasiment toute l’année.

Y at-il de nouveaux équipements de loisirs?

Oui la piscine devient couverte et chauffée, avec un solarium. Elle va être ouverte à tous et pas seulement aux vacanciers de La Semeuse.

Un projet vous tient particulièrement à cœur?

Celui de participer à la vie de la vallée et donc d’accueillir l’association Anfan de Roquebillière avec ses 48 enfants, ce que l’on a déjà fait après la tempête Alex, mais en leur offrant plus sur et la restaurations place, tous les mercredis et les vacances scolaires.

Quelle est l’ambition de la Semeuse?

Nous voulons proposer notre village vacances pour en faire une académie culinaire. Notre cuisine est un formidable plateau technique pour des formations en certification de qualification professionnelle sur des métiers “en tension” notamment dans l’hôtellerie et la restauration, en lien avec les organismes concernés comme la fondation INFA (insertion par la formation professionnelle). Toutes ces actions font partie de nos valeurs pour créer un réseau de partenaires locaux car La Semeuse entend participer plement au redressement de la vallée de la Vésubie.

Leave a Comment