Ses deux chats ont eu la queue coupée : Angéline, de Rétonval, veut comprendre

Angéline ici avec un de ses deux chats. (©Le Réveil de Neufchâtel)

Aujourd’hui, Salomé et Meumeu vont bien. Ce sont les deux chats d’Angéline, une habitante de Retonvalprès de Foucarmont (Seine-Maritime). Mais les deux félins ont dû être opérés après avoir eu chacun la queue coupée.

J’aimerais savoir ce qui s’est passé. C’est de la maltraitance animale, tout simplement.

Angéline Thiébault ne décolère pas.

« Je ne vois que des pièges »

Désormais, elle garde ses chats chez elle et va fabriquer une sorte de volière pour qu’ils puissent quand même sortir.

Pour les deux chats, les nerfs étaient touchés. Le vétérinaire ne pouvait donc pas les recoudre. Il a été obligé de couper les deux queues lors d’interventions chirurgicales.

Les deux chats d'Angéline.
Les deux chats d’Angéline. (©Le Réveil)

Ce qu’Angéline voudrait savoir, c’est comment ses chats qui ne s’éloignent jamais très loin de sa maison, ont-ils pu être blessés de la sorte.

Je ne vois que des pièges installés pour d’autres animaux. Évidemment, je n’en suis pas sûre. Je voudrais cependant alerter les gens qui installent ce genre de chose car c’est dangereux pour les chats. Surtout si ce sont des pièges mis à l’ancienne. Ce qui est interdit.

La proprietaire des félins a décidé de porter plainte. Et même d’aller plus loin : « J’ai pris contact avec la fondation Brigitte Bardot. Voir ses bêtes souffrir, c’est insupportable » conclut-elle.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Réveil de Neufchâtel dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment