Tarn-et-Garonne : une famille ukrainienne cherche un toit temporaire pour sa chienne

l’essentiel
À Moissac, un refuge pour animaux a reçu une chienne pas comme les autres…

Si on parle beaucoup, et à juste titre, de l’accueil des réfugiés fuyant la guerre en Ukraine, on pense rarement à leurs animaux de compagnie qu’ils emportent souvent dans leurs bagages, lorsqu’ils n’téont patrians abandonner for place. Pourtant, eux aussi doivent être pris en charge… Michèle Fleta, présidente de l’association Les Oubliés de Saint Béart ainsi été contacté par les services départementaux afin d’accueillir la chienne Léa.

Cette chienne est arrivée en France avec ses maîtres Ukrainiens après un long voyage en voiture. Les maîtres logés provisoirement sur Moissac ne peuvent malheureusement pas garder leur animal de compagnie avec eux.

Un protocole sanitaire très strict

En attendant d’être mieux logés pour accueillir Léa, la famille a donc confié cette chienne adorable au refuge de Castelsarrasin-Moissac, depuis le 10 mars dernier. Isolée totalement des autres chiens, Léa a la chance de vivre dans un grand enclos. Promenée et chouchoutée par toute l’équipe bénévole du refuge, elle attend sage de retrouver ses maîtres. En espérant bien sûr que ceux-ci trouvent rapidement un lieu pour l’accueillir car la chienne est très attachée à ses maîtres et eux aussi.

En attendant, le refuge est à la recherche d’une famille d’accueil sans animaux qui accepterait de garder Léa le temps nécessaire. Une façon différente d’apporter son soutien à cette famille qui a dû fuir son pays. La chienne doit en effet suivre un protocole strict afin d’éviter tout risque sanitaire: un isolement total, trois visites sanitaires à un mois d’intervalle, et une quatrième visite à 6 mois.

Un devoir de solidarité

Fidèle à ses valeurs, l’association «Les Oubliés de Saint Béart» n’a pas hésité à prendre en charge Léa, et ne s’arrête pas là. Elle a en effet répondu à l’appel de Lisa Fernandez, présidente du refuge les 3 Dindes, en faisant don de médicaments, boîtes et nourriture pour les animaux d’Ukraine.

«Venir en aide à toutes ces personnes qui fuient la guerre et ouvrir notre refuge à Léa c’est, non seulement, notre mission mais notre devoir. Nous ne fermerons jamais les yeux devant la misère et le désarroi», confie Michèle Fléta.

Pour plus d’informations contactez-nous au 06.89.90.11.89 ou au
06.78.83.49.73.


72 réfugiés en Tarn-et-Garonne

La préfecture a en effet enregistré l’arrivée de 12 familles, soit 42 personnes dans le département, au 23 mars. Depuis, sept nouvelles familles de réfugiés, sont arrivées la semaine dernière aux «hameaux des lacs» à Monclar de Quercy.

Tous ont fait des demandses d’autorisations provisoires de séjour de 6 mois, renouvelables. À ce jour, 72 dossiers d’autorisation provisoire de séjour ont été déposés ; 35 ont été validés par la préfecture au 30 mars. D’autres arrivées sont prévues prochainement.

Leave a Comment