un chien écrasé volontairement par un vététiste, sa propriétaire réclame justice

Le chihuahua âgé de 9 ans est mort dans la forêt de Fausses-Reposes à la frontière entre les Yvelines et les Hauts-de Seine. Une enquête est ouverte mais le cycliste n’a pour le moment pas été retrouvé.

Delphine réclame justice pour son chien pistache. Ce chihuahua âgé de 9 ans est mort mercredi dernier dans la forêt de Fausses-Reposes à la frontière des Yvelines et des Hauts-de-Seine, percuté de manière volontaire par un cycliste en VTT. Pistache est mort quelques minutes après l’impact avec le vélo.

Delphine, qui avait dédié un compte Instagram à Pistache, est aujourd’hui très attristée par cette disparition soudaine.

“Je suis effondrée, je ne comprends pas. Il était extrêmement gentil, extrêmement affectueux. Tout le monde le connaissait dans le quartier, c’était une star”, raconte-t-elle, émue-F-Mau, Paris de France.

“Un acte délibéré”

Mercredi, au moment des faits, des promeneuses accompagnées de plusieurs chiens dont pistache, se baladaient dans la forêt francilienne avant d’être abordées de manière virulente par un vététiste.

“Il a foncé sur ma première promeneuse puis en l’évitant il a foncé sur la deuxième promeneuse qui avait pistache. Il ne s’est même pas retourné, il a foncé tout droit, c’est clairement pas un accident.” clairement un acte délibéré”, dénonce Mélanie Gauthier, fondatrice de la conciergerie “Tout pour le toutou” auprès de BFM Paris-Ile-de-France.

Le cycliste avait interpellé la promeneuse, affirmant qu’elle était en possession de trop d’animaux par rapport à ce qui est normalement autorisé. Récemment, la mairie de Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine a pris un arrêté limitant à quatre le nombre de chiens par promeneur.

“Il lui a dit quatre chiens seulement alors que c’est pas vrai, cet arrêté n’était pas passé dans cette forêt au moment du drame”, soutient Mélanie Gauthier.

Le cycliste toujours pas retrouvé

Les promeneuses visées par le vététiste ainsi que la proprietaire de Pistache et ses proches ont déposé des plaintes. Une enquête a été ouverte, mais le cycliste responsable de la mort du chihuahua n’a pour le moment pas été retrouvé. Un appel à témoins a été lancé sur les réseaux sociaux.

A l’endroit où s’est déroulé le drame, les passants se baladant dans la forêt de Fausses-Reposes sont toujours choqués par cette agression. “Ça pose la question de la cohabitation entre les différentes personnes”, note l’une des passantes au micro de BFM Paris-Ile-de-France.

Sur Internet une pétition a été lancée à l’initiative d’une militante pour les droits des animaux. Adressée à la procureure de Versailles, elle appelle à une “justice exemplaire” concernant la mort de pistache.

Elle rappelle égallement qu’un acte de cruauté envers un animal domestique peut entraîner jusqu’à trois ans de prison et 45.000 euros d’amende, selon l’article 521-1 du Code pénal. Pour le moment, cette pétition a recueilli 610 signatures.

Ella Jelidi, Nicolas Chamontin et Gauthier Hartmann

Leave a Comment