Vous pourrez bientôt jouer au Uno! et utiliser Youtube et Spotify dans pendant un appel Google Meet

Google serait en train de préparer de nouvelles fonctionnalités pour rendre son application de visioconférence un peu plus ludique.

Google est en plein chantier avec ses applications de visioconférence. La firme de Mountain View, sur le point d’abandonner Google Duo qu’elle souhaite fusionner avec Google Meet, est en train de préparer de nouvelles fonctionnalités pour cette dernière.

Si Google Meet était jusqu’à maintenant plutôt axée sur une utilisation professionnelle, Google entend la rendre plus ludique. L’entreprise californienne serait en effet sur le point de déployer une fonction permettant d’utiliser d’autres applications en partage en temps réel avec vos interlocuteurs.

C’est en tout cas que semble avoir découvert 9to5Google après avoir décortiqué le code du fichier d’installation de la dernière version Google Meet sur Android. D’après le site, cette option de partage en temps réel permettrait d’utiliser d’autres applications installées sur votre smartphone pendant une visioconférence. Selon certains trouvés dans le code de l’application, Google Meet pourrait bientôt vous permettre de jouer au Uno, répondre à des quizz sur Kahoot!, regarder des contenus sur YouTube ou encore écouter de la musique avec Spotify. Le tout serait parfaitement synchronisé entre tous les participants durant un appel vidéo. La présence des icônes de ces applications dans le fichier d’installation de Google Meet tend par ailleurs à confirmer le lancement imminent de cette fonction dans l’application de visioconférence de Google.

Néanmoins, le mode de fonctionnement de cette nouveauté ne semble pour l’instant pas encore clair. Plutôt que d’intégrer ces applications et ces jeux directement dans l’appel, Google pourrait en réalité intégrer Meet dans ces applications. Lorsque vous réaliserez un appel dans Google Meet et souhaiterez lancer un jeu ou une appli tierce dans l’appel, celui-ci serait transféré immédiatement dans l’application cible. En utilisant ce système, Google réserverait cette fonctionnalité aux seuls utilisateurs sous Android. Ceux réalisant des appels avec Google Meet depuis l’application iOS ou la version web seraient de fait mis sur le banc de touches. Par ailleurs, cela impliquerait égallement que les développeurs souhaitant que leur application puisse être utilisée au cours d’un appel Google Meet modifient le code de celle-ci pour qu’elle puisse prendre en charge la fonction.

Source :

9to5Google

Leave a Comment